[Total : 3    Moyenne : 5/5]

Ça y est, vous vous êtes décidé à créer ou faire créer votre site Internet. Bravo ! C’est un nouveau voyage excitant vers l’inconnu, et pourtant vous en savez déjà beaucoup !

Personne mieux que vous-même ne sait parler de votre activité et des directions qu’elle suit. Et c’est déjà une base fondamentale que vous détenez.

Pour transcrire fidèlement vos valeurs et vos envies à travers un site web, voici 12 questions qui éclaircirons votre chemin et permettrons à un prestataire et vous même de suivre un fil conducteur qui vous mènera vers un site web harmonieux et efficace.

 

 

1- Que voulez-vous que vos internautes voient sur votre site Internet ?

Votre site va regrouper diverses informations ou contenus qui peuvent être des textes, des images et des vidéos. Visualisez quels informations sont plus importantes que les autres. Essayez de les classer. Souvent les entreprises ont une activité principale et des activités annexes ou secondaires. Il convient d’établir une hiérarchie des informations à montrer à notre visiteur 2.0. Placez vous dans la peau d’un internaute qui ne vous connait pas. Que devrait il savoir sur vous ? Pourquoi devrait-il vous mémoriser et vous faire confiance ?

Ensuite, imaginez mentalement puis dessinez sur un brouillon la structure du site telle que vous la pensez logique, selon le classement des informations que vous avez établi. En fait, dessinez simplement le menu et les éventuels sous menu de votre site. Un croquis suffira amplement. Cette structure de menu s’appelle l’arborescence.

arborescence du site Tibow Webdesign

 

2- Qu’est ce que les internautes pourront faire sur votre site Internet ?

Acheter, payer, réserver, vous contacter par un formulaire, visualiser des photos, partager sur les réseaux sociaux, ou encore commenter des articles… Il faut faire le tour des actions possibles sur votre site Internet.

On va ici parler de fonctionnalités, et distinguer les fonctionnalités essentielles et les fonctionnalités pratiques.

Les fonctionnalités essentielles sont celles sans qui votre site Internet ne peut clairement pas exister. On peut prendre les exemples du panier et du système de paiement en ligne pour un site e-commerce. Aussi évidentes qu’elles puissent paraitre à votre projet, listez les toutes et notez les sur un papier ou votre fidèle doc Word.

Les fonctionnalités pratiques apportent un « confort » à l’utilisation de votre site. On retrouve par exemple un formulaire de contact qui permet d’établir un mail rapidement, une barre de recherche pour trouver un produit, un filtre pour trier les produits du moins cher au plus cher, ou encore une interface de connexion avec Facebook. Ici encore, imaginez, simulez le parcours et les envies de l’utilisateur. Il faut que l’expérience soit simple voir ludique. Notez toutes les fonctionnalités que vous retenez.

 

3- Qui sont les principaux utilisateurs que vous ciblez et dans quels contextes vont ils rechercher vos services/produits ?

Pour faire simple, quel type de clientèle vient vous voir ou quels type d’utilisateurs viendront sonner à votre porte ? Rappelez-vous quand vous jouiez au Cluedo. Et bien c’est un peu la même chose. Bien-sûr il ne faut pas basculer dans la caricature, mais bien connaître qui a besoin de vos services est essentiel. Présenter ses arguments à un particulier et à un professionnel sera fondamentalement différent par exemple.

Autre aspect à anticiper, le contexte. Où seront vos utilisateurs et que feront-ils au moment ou ils consultent votre site web ? Nous sommes plus confiants et concentrés chez soi sur grand écran qu’au bord d’un trottoir en centre ville, un oeil rivé sur son écran de smartphone et l’autre sur la couleur du bonhomme au passage piéton en espérant ne pas rater son tram/bus/métro (choisir selon affinité).

Par exemple, Leboncoin, Blablacar ou encore votre réseau de transport en commun local ont tout intérêt à disposer d’un site Internet simple, direct et pensé comme accessible depuis tout support. Leurs utilisateurs couvrent quasi toutes les tranches d’âge, les internautes s’y rendent souvent de manière urgente et dans des conditions très variables. C’est pourquoi ils ont souvent recours à des App Mobiles en complément du site web. Votre mairie ou un magasin d’informatique auront eux un site Internet avec un besoin bien différent de présenter les chose car une utilisation différente par nature. Vous voyez !

 

4- Avez-vous une charte graphique existante ?

Disposez-vous d’un logo, d’une carte de visite ou tout autre support qui représente votre activité ?

C’est bien souvent à partir du logo que les choix de couleurs, de polices d’écriture et de mise en forme graphique (photos, icônes, personnages…) seront déterminés. C’est votre ADN. Il est indispensable que votre communication soit uniforme afin d’afficher un certains sérieux, mais aussi pour s’imprimer dans la mémoire de vos utilisateurs/clients.

Et si les bouteilles de la célèbre marque de Cola étaient rouges, leurs affiches publicitaires vertes et leur site web violet. Ça ne vous choquerai pas ?

Ainsi, votre charte graphique sera la même sur votre site web, votre carte de visite et votre voiture fraichement parée d’un bel autocollant (que je conçois avec beaucoup d’amour).

Couleurs et significations pour un site web

 

5- Disposez-vous de tous les textes, images et vidéos qui seront sur le site ?

Dès le début de votre projet, il est bon de penser à vos contenus.

Qui va rédiger les textes ? Est-ce vous même ou bien ils seront confiés à un prestataire. Si vous prenez la rédaction à votre compte, privilégiez les phrases courtes, claires et attractives. On est beaucoup moins patient lorsqu’on lit sur Internet que lorsqu’on lit un livre. Je vous invite à suivre le principe de l’entonnoir.

Qui va fournir les photos ? Il est nécessaire d’éviter les bouillies de pixels et donc de disposer de photos en haute qualité. Va t-il falloir embaucher un photographe ? Se contenter de photos gratuites et libres de droits sur Internet ? Ou encore prévoir un budget pour des photos de qualités mais payantes sur des sites spécialisés tels que Shutterstock et Dreamstime.

 

6- Qui sont vos principaux concurrents ?

Vous n’êtes pas seul. Vous le savez et vos visiteurs internautes aussi.

Internet est un support privilégié pour comparer des offres et des services. Il est important pour vous de bien connaître vos concurrents principaux et de savoir quelle est leur stratégie. C’est le moment de jouer à l’apprenti espion et d’observer leur site Internet, voir leur page sur les réseaux sociaux.

Il est intéressant d’avoir un oeil critique sur ce qu’ils font : tant sur le fond (ton utilisé, engagements, garanties…) que sur la forme (couleurs, photos, illustrations, fonctionnalités…). Notez ce que vous trouvez pertinent et comment vous pouvez le ré-utiliser à votre sauce. Il s’agit ici de faire de la veille concurrentielle simple et nourrir son inspiration.

 

7- Quel(s) avantage(s) avez-vous sur vos concurrents ?

Grâce aux étapes 1 et 2, vous avez une belle vue d’ensemble de votre activité. Avec l’étape 6, vous savez maintenant ce qui se passe autour de vous. C’est maintenant le moment de se positionner et de montrer ce que vous avez dans le ventre !

Listez vos avantages concurrentiels, et classez-les du plus fort au moins fort. Vous savez maintenant quelles sont vos forces, il ne reste plus qu’à bien les mettre en avant à travers le site Internet pour capter et rassurer un maximum d’internautes.

Vos avantages peuvent être très divers : un service plus simple, des prix moins chers, un choix plus grand, une réservation instantanée, un service client réactif, une utilisation ludique, un produit exclusif, une image haut de gamme, des garanties importantes…

 

8- Allez-vous communiquer sur les réseaux sociaux ?

« Je vais faire une page Facebook comme tout le monde et puis voilà ».

Aïe, cette phrase n’augure jamais de grandes perspectives. Facebook est le plus gros poisson parmi les réseaux sociaux aujourd’hui et c’est aussi ce qui, implicitement prouve que vous serez noyé dans la masse. Avoir une page Facebook parce que le voisin en a une n’est pas un argument suffisant.

Votre page doit être vivante et attirer avec des contenus courts, ludiques et uniques (on ne vient pas sur Facebook pour lire une notice). Les internautes vérifient de plus en plus votre crédibilité en allant voir votre façon de communiquer sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi le métier de Community Manager est né. C’est du boulot de faire vivre sa notoriété et de la maitriser sur les réseaux sociaux. De même, vous devez rester cohérent entre le ton de votre site web et celui de vos réseaux sociaux.

Choisir ses réseaux sociauxVous êtes photographe : nul doute qu’Instagram sera un complément utile à Facebook. Vous êtes dans l’actualité : Twitter est immanquable !

Il faut se poser les bonnes questions :

  • Ai-je le temps de faire vivre mon réseau ? Sinon qui ?
  • Ai-je les compétences pour le faire (graphisme, éditorial, idées) ? Sinon quel budget ?
  • Est-ce que mon activité correspond bien à ce réseau social ?
  • Comment réagir en cas de mauvais retour ?

 

Oasis reste un as dans le domaine grâce à l’utilisation d’un ton ludique et de contenus rafraichissants.

Oasis Facebook

 

9- Quel secteur géographique cherchez-vous à atteindre en priorité ?

Voir les choses en grand montre que vous êtes ambitieux. Sur le web il arrive trop souvent que des entreprises se lancent sur une trop grande échelle et échouent car elles ont sautées des étapes. Votre concept doit d’abord être testé à l’échelle locale, s’affiner et se solidifier avant de se développer.

LDLC, Cdiscount, Uber, BlaBlaCar : autant d’entreprises qui ont du faire leurs preuves localement avant de devenir des leaders aujourd’hui.

Votre notoriété web est également plus performante quand elle est optimisée localement. Ne serait-ce que pour le référencement sur les moteurs de recherche. Google appréciera l’usage d’indications géographiques dans votre site et la création d’une page Google My Business. Vos clients locaux auront aussi bien plus de chance de vous trouver quand ils vous cherchent. Et oui, Google géolocalise la position de l’internaute au moment de sa recherche et propose les résultats environnants les plus cohérents !

Si vous êtes restaurateur, hôtelier ou dans le tourisme, il est bon de garder un oeil sur sa notoriété locale aussi sur les plateformes TripAdvisor et Yelp !

 

10- Quel nom choisir pour votre site et comment le réserver et héberger votre site ?


Retrouvez ici notre guide en 5 points : Comment choisir le meilleur nom de domaine


Passons à une étape indispensable pour voir votre site apparaître dans les résultats de recherche et verser votre petite larme d’émotion.

Pour ce faire, votre site Internet doit être héberger, c’est à dire présent sur un serveur. Je vous conseille par expérience d’aller jeter un oeil chez OVH qui propose des hébergements très abordables et un service client qui m’a toujours agréablement surpris – hébergement à partir de 1,79€ TTC/Mois.

Un nom de domaine est aussi nécessaire. Pour mon propre site j’ai choisi « www.thibautsoufflet.fr ». La meilleures solutions étant de reprendre tout naturellement le nom de votre entreprise.

Je vous livre 3 conseils cependant :

  • Évitez les nom de domaine longs et composés de nombreux mots-clés : les internautes ne s’en souviendront jamais.
  • Vous ne serez pas systématiquement mieux classés sur les requêtes de « jardinage » si votre site est « www.jardinage-expert.fr » par exemple. Google a changé son algorithme et préfère estimer la pertinence d’un site sur d’autres critères.
  • Privilégiez un nom de domaine court et mémorisable (Airbnb, BlaBlaCar, Deliveroo, Cdiscount, Ouibus, Deezer, Marmiton, Zalando…), et ne multipliez pas les tirets (www.plombier-reparateur-a-domicile-meme-l-hiver-75.fr)

Ah et j’oubliai, vérifiez que votre nom de domaine est bien disponible !

 

11- Avez-vous un délai et un tarif imposé à respecter ?

Cela peut paraître évident et pourtant la qualité du projet va grandement dépendre de ce 11ème point. Rappelez-vous que chaque projet correspond à un travail sur mesure. Cette image explique très bien les enjeux qualité/temps/tarif :

Tarifs, délais et qualité d'un site web

Quoiqu’il en soit, il est bon de s’accorder dès le départ avec votre prestataire (si vous avez recours à un expert) et de le tenir informé de votre enveloppe tarifaire et de votre délais souhaité ou imposé. Il saura vous donner des indications de délai et un tarif correspondant à la qualité recherchée.

 

12- Qui va s’occuper de l’actualisation du site et de sa maintenance ?

Très bonne question !

Votre site est en ligne, vos clients l’ont remarqué et vous transmettent chaque jour leur bonne surprise. C’est intuitif, efficace et très bien fait. Il ne faudrait pas que les choses s’emballent.

Anticipez dès le début de votre projet :

  • Qui va effectuer la maintenance du site ? (mises à jour, debugages, sauvegardes, optimisations techniques, renouvellement d’hébergement et nom de domaine…)
  • Qui va actualiser le site ? (créer des contenus, ajouter des photos, modifier des horaires, écrire des articles et tutoriels…)

J’ai pour ma part choisi d’intégré la maintenance dans mes packs de création de site Internet, et je propose à la carte des prestations d’actualisation de votre site . Ce n’est pas le cas de tout les prestataires web, soyez donc attentifs à ce point. Certains factures bien allègrement des frais de maintenance et de modification qui ne se justifient pas.

Quoiqu’il en soit, determinez qui fait quoi, et quel budget vous pouvez allouer à telle ou telle prestation.

Si vous avez eu le courage de lire le pavé que représente cet article, alors vous voilà plus prêt que jamais à percer dans le web !

 

 


Vous l’aurez compris, un site Internet n’est pas qu’une simple carte de visite en ligne. Très malléable et évolutif, votre site Internet peut revêtir bien des aspects et se garnir de fonctionnalités efficaces pour séduire et convertir votre audience. Il s’agit bien là de créations sur-mesure et c’est pourquoi on peut se sentir un peu perdu au commencement d’un tel projet.

Tibow Webdesign vous conseille gratuitement pour prendre les meilleurs décisions dès le début de votre projet web. Bien savoir ce qui nous attends et anticiper les défis, c’est certainement le secret d’un site Internet de qualité. Mais chut, il ne faut pas le dire trop fort !

Donnez-moi des conseils !

Personnaliser son logo de connexion WordPress
[Tuto] Se débarasser du spam Analytics "Vote for Trump !"